( FR - EN )
L’art abstrait de Florence Artur
Accueil du site > Achat > Expos > Regardez-moi !

Regardez-moi !

lundi 6 février 2012

Vous êtes cordialement invités à l’exposition "Regardez-moi !"

à la galerie "Art et Moi"
11/13 rue de l’Échiquier
75010 Paris

du 18 février au 3 mars 2012

Vernissage le samedi 18 février à partir de 16 heures
Galerie ouverte tous les jours sauf le lundi de 15 heures à 19 heures

Une conférence aura lieu le samedi 25 février à 16 heures

Regardez-moi !

Les œuvres de Florence Artur

Mobiliser le regard de l’autre est la base de la chose humaine. C’est la demande la plus simple, la plus partagée qui soit. Le spectaculaire, l’exceptionnel nous tue. Je ne crois pas que Florence cherche cet exceptionnel, mais quelque chose de beaucoup plus important, qui est simplement l’échange humain.

« Regardez-moi » et je verrai. Dans le jeu infini des reflets dans le miroir, nous trouvons notre raison d’exister. L’humanité réside dans ce principe d’être en lien l’un avec l’autre, lorsque votre image et la mienne sont mises en relation par un tableau qui fait office d’eau réfléchissante. N’est-ce pas le plus beau cadeau que nous puissions nous faire ensemble ?

Le peintre connaît la douleur d’être hors du regard. Il traverse le désert de voir et d’être vu, cette zone infernale où personne n’est plus là pour voir. Il peint pour que soit vu un objet car il sait à quel point c’est essentiel : entrer dans le cercle du regard, c’est tout simplement entrer dans l’humanité.

Au delà de toutes ces épreuves, un spectateur s’intéresse, trouve une rive dans le tableau. En un fragment de seconde, pour l’un comme pour l’autre, les peines sont effacées, le monde est un sourire, un jardin des enthousiasmes. Un pont se construit par ce regard entre le spectateur et le peintre.

Le plaisir de voir est entier, immense, heureux et Florence le connaît. C’est la tâche d’un artiste d’appeler le lien. Par sa passion, par son implication, par la simplicité de sa démarche, par la profondeur de son engagement. Florence nous invite dans ce monde où le voir est premier, où il compte parce qu’il est comme une musique entière.

Olivier Wahl, janvier 2012



Portfolio

Invitation

Répondre à cet article

SPIP